Marguerite Moinon

Activité

peinture à l’huile, pastel sec, volumes
Atelier ouvert au public : non

Statut

Artiste libre
Née à Guernesey, Marguerite a d’abord connu les couleurs douces des artistes anglais et les dessins humoristiques de Ronald Searle.
Puis Toulouse-Lautrec et Van Gogh sont devenus ses idoles avec leur graphisme fort, et surtout les couleurs du midi de la France si bien traduites sur la toile par Vincent.
Au fil du temps, d’autres artistes se sont révélés à elle, son admiration est sans bornes pour Egon Schiele, Otto Dix, Otto Mueller, Macke, Matisse et Cézanne.
« A mon avis, dit-elle, c’est le graphisme qui fait le tableau et les couleurs l’emballage « .

Marguerite ne cherche pas à choquer mais plutôt à amener un peu de sérénité et de plaisir visuel.
La beauté n’est pas toujours facile à trouver : il faut la chercher, la contempler, l’accueillir…
Elle puise son inspiration dans la nature ( écorces, cailloux, coquillages, patchwork des champs,…). Elle préfère peindre les couleurs douces de la lumière du Nord car elle se sent écrasée par la chaleur du Sud.

En sculpture, ce sont surtout les animaux et les déesses de la fertilité qui l’attirent le plus. Pour celà, elle utilise le tuffeau qui est un calcaire tendre. Et de temps en temps elle fait, comme elle dit avec son charmant accent anglais :  » de petits amusements en terre cuite « .

Les plus grands designers des 20ème et 21ème siècles
Les plus grands sculpteurs qui ont marqué l’Histoire de l’Art