Salvador Dali, hyperréalisme et effets d’optique

Pour représenter un œuvre d’art, chacun a sa manière de réaliser une création. Toutes les méthodes sont permises pour obtenir l’objectif attendu. Pour Salvador Dali, il a choisi de donner confiance à l’hyperréalisme et à l’effet d’optique pour les œuvres d’art qu’il a créé. Mais comment cela fonctionne-t-i ? Pour répondre à cette question, il est essentiel de voir en détail ce que renferme ce genre d’art. Cela vous aidera à comprendre le point de vue de cet artiste.

Qui est Salvador Dali ?

Salvador Dali est un artiste qui fut né dans les années 1904. Avant son décès, il a été un artiste dans différents domaines comme la peinture, la photographie, … Il y a même eu un temps où il a eu du succès dans le domaine de l’écriture. C’est un des artistes qui a pris des cours dans des écoles pour perfectionner son talent dans l’art. Même si c’est une personne qui a été influencée par beaucoup de choses au début, il a su trouver sa voie. Au fil du temps, Salvador Dali a pris en compte les différentes techniques pour réaliser ce genre de chose.

L’hyperréalisme dans l’art :

Quand vous entendez le terme hyperréalisme, vous pensez à quelque chose qui est vraiment réelle. Quand il s’agit de l’art, l’hyperréalisme désigne le fait de créer ou d’être en présence des œuvres d’art qui semble vraiment réels. C’est-à-dire donc que si vous regarder une peinture sur laquelle est exposé une image d’assiette avec des fruits, avec l’hyperréalisme, vous avez l’impression de vraiment voir en réalité une assiette avec des fruits. Ce n’est plus une image que vous semblez voir.  L’hyperréalisme est donc un mouvement artistique qui va susciter des techniques pour obtenir ce genre d’effet pour les œuvres d’art.

L’effet d’optique :

Le principe de l’effet d’optique est le fait de donner une illusion aux regards des personnes qui regarde un œuvre d’art. C’est ce qui est appelé le trompe-œil. C’est-à-dire que cette méthode va permettre d’offrir aux yeux une image assez différente de ce que l’artiste a peint s’il s’agit d’une peinture. Pour les tableaux, le principal objectif sera de donner un effet réel à l’image sur la toile. Cependant, il est aussi possible d’utiliser l’effet d’optique sur des représentations murales. Le but attendu est toujours la même quel que soit le support utilisé. C’était vraiment un mouvement révolutionnaire quand il a commencé. C’est quelque chose de très beau qu’il faut suivre. C’est un fait qui donne un très bon résultat quand vous savez comment vous y prendre.

Jean Dubuffet, le théoricien de l’Art brut
Paul Klee, le peintre poète